Dialogue politique: Vigilance! Les coucous gris de l’opposition à la conquête du nid du phénix

Le coucou gris est un oiseau reconnu pour son parasitisme de couvée. Sa femelle dépose ses œufs dans les nids des autres oiseaux. 

Telle semble être la posture actuelle de certains acteurs de l’opposition togolaise à la veille du dialogue politique annoncée pour le 15 février prochain. Il s’agit bien évidemment de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodo, président de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) et du président du Nouvel Engagement Togolais (NET), Gerry Taama qui ne désarment pas dans leur course à l’inclusion à travers divers canaux médiatiques depuis l’annonce du dialogue.

Une attitude surprenante de la part de ces messieurs au regard de leurs positions vis-à-vis de la situation qui a prévalu au Togo ces six derniers mois. En effet, quand les militants d’une coalition de 13 partis politiques rassemblés autour du Parti national panafricain (PNP), instigateur de ces bouleversements, essuyaient dans diverses localités du Togo, des tirs à balles réelles, des gaz lacrymogènes, des bastonnades, emprisonnements et autres sévices au nom des réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles profondes, Agbéyomé Kodjo jouait au Monsieur « Prudent » à travers ses déclarations équilibristes, tandis que son compère Taama tirait sans vergogne sur la rue.

A l’heure où les véritables protagonistes de cette crise projettent de se retrouver autour d’une table de discussion afin de trouver une issue, ces deux coucous gris de l’opposition lancent une campagne effrénée à l’inclusion de tous les acteurs à ce dialogue. Une posture qui arrange les affaires du parti au pouvoir qui ne manque jamais d’occasion pour diviser davantage l’opposition togolaise, dont les trophées de voix dissonantes ne sont plus à compter.

Cette stratégie portera t-elle des fruits quand l’on sait que le chef de file de l’opposition togolaise Jean Pierre Fabre (ANC) a déjà annoncé les couleurs en précisant que seule la coalition des 14 partis de l’opposition siégera à cette table de discussions en face du parti au pouvoir?Si la participation des coucous gris de l’opposition semble être acceptée par le régime qui prêche pour un dialogue ouvert à toutes les sensibilités, à quoi s’achemine t-on finalement quand l’on sait aussi que l’intrus nouveau-né du coucou est un tueur aveugle? wait and see.

Démocrate