Tentative de fragilisation de l’opposition à la veille du dialogue?

L’actuel bourbier dans lequel traîne le Togo ne ferait pas des mécontents que dans le camp du régime en place. Dans une rencontre avec la presse hier à Lomé, des « jeunes conscients de l’opposition » (JCO) ont attiré l’attention de tous les acteurs sur la situation de la jeunesse qui s’est empirée depuis le début de la crise.

Pour ces jeunes en effet, le Parti national Panafricain (PNP) est arrivé à embrigader plusieurs partis politiques de l’opposition dans une coalition dont les actions dans le pays à travers des marches répétitives causent des conséquences graves à l’économie du pays. Des milliards qui partent en fumée feraient dangereusement baisser les recettes de l’office Togolais des recettes (OTR), hypothéquant le développement amorcé par le Togo.

A côté de cela, ces jeunes ont également déploré des actes de vandalisme et de destructions de biens publics et privés occasionnés par ces manifestions de la coalition.

« Nous certains jeunes de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, conscients de la situation dont nous sommes les premières victimes, condamnons avec la dernière vigueur ces pratiques surannées et lançons un appel pressant à l’endroit des jeunes pour qu’ils s’interdisent la violence verbale ou physique », peut-on entendre M. Ametsyo Kossi Victoire, porte parole des JCO, lire sur la déclaration qui a sanctionné la sortie médiatique de ces jeunes.

Une tentative de fragilisation de l’opposition à l’orée du dialogue tant attendu par les togolais?

Membre de l’Alliance nationale pour le Changement, le porte parole des JCO demande à ses responsables de saisir la main tendue par le pouvoir en place afin d’aller à la table du dialogue annoncé pour demain où tous les sujets doivent être discutés y compris les préalables posés par eux.

Au pouvoir, les JCO demandent d’user de la clémence pour la libération de tous les détenus et prendre des mesures idoines pour inciter les jeunes togolais refugiés dans les pays voisins et dans la brousse à revenir et à regagner leurs foyers.

228news